A retenir

  • Le manteau neigeux recule en durée et en étendue géographique.
  • Le changement est majeur en moyenne montagne et en vallée. Depuis les années 1970, la durée d’enneigement entre 1100 m et 2500 m s’est réduite de 5 semaines et perdra encore 4 à 5 semaines d’ici 2050.
  • Le vivant s’est structuré en montagne autour de la présence de la neige, ses adaptations spécifiques sont donc bouleversées.

Problématique : la neige n’est plus aussi abondante en montagne

La présence de neige au sol pendant une période plus ou moins longue est une des principales caractéristiques de la montagne. Or la durée du manteau neigeux comme sa hauteur ont déjà largement diminué depuis les années 1970 sous l’effet de la hausse des températures.

Pertinence de la neige pour le vivant

La neige façonne le vivant en montagne par son pouvoir d’isolation en hiver et par l’importante réserve en eau qu’elle constitue, disponible au printemps.

Evolution future de l’enneigement

Le recul de l’enneigement se poursuit à l’horizon 2050 selon l’exposition des versants, pour quasiment disparaître à basse altitude. Ce recul est moindre au-dessus de 3000 m et en versants nord.

Perspectives pour l’adaptation de la faune et la flore

Pour une faune et une flore étroitement liées à la neige, la disparition du manteau neigeux est à double tranchant. Bénéfique pour certains car elle augmente la durée de la saison favorable mais pénalisante pour d’autres dont les adaptations spécifiques ne sont plus…adaptées.

Sources

Partenaires

Autres enjeux qui pourraient vous intéresser...

Enjeux

Le Mont-Blanc voit rouge

Les températures, si déterminantes pour la vie en montagne, augmentent. Les conséquences varient d’une saison à l’autre.

Enjeux

Des géants glaciaires à genoux

Les glaciers, emblèmes du massif, s’effacent petit à petit. Un défi pour l’Homme mais de nouveaux espaces pour le vivant ?

Enjeux

Des herbivores à tous les étages

La distribution des herbivores est très dépendante de l’évolution de la végétation. Comment ces espèces vont-elles s’adapter aux modifications des saisons et de la composition des milieux ?

Enjeux

Double tranchant pour les grenouilles

Espèce commune à basse comme à haute altitude, la grenouille rousse est emblématique des effets, parfois contradictoires, du changement climatique sur le vivant.

Indicateurs en lien qui pourraient vous intéresser...