A retenir

  • Les glaciers sont les indicateurs les plus visibles du changement climatique.
  • La Mer de Glace pourrait disparaître à l’horizon 2100 sous la pression principalement des températures estivales élevées
  • La disparition des glaciers est un changement majeur pour la ressource touristique et en eau du massif, mais peut-être la promesse de nouvelles zones propices pour une faune alpine menacée

Bilans de masse de surface cumulés (en mètres d’eau) des glaciers d’Argentière (en bleu) et de la Mer de Glace (en rouge) entre 1905 et 2018. (Vincent et al. 2019)

Problématique : le massif glaciaire du Mont-Blanc

Le massif du Mont-Blanc est unique car depuis 4810m d’altitude et jusqu’à 1427m, des glaciers s’écoulent sur ses pentes sur un dénivelé de 3383m. La topographie, les températures et les précipitations neigeuses dictent l’épaisseur et la vitesse d’écoulement, donc la vie d’un glacier.

Pertinence : des marqueurs du changement climatique

Le recul des fronts glaciaires et la diminution des épaisseurs de glace sont des témoins criants du changement climatique. Dans les Alpes françaises, les glaciers ont perdu environ 25% de leur surface depuis la fin des années 1960. Cette perte a été plus marquée dans les Alpes du sud (32% dans les Ecrins et “seulement” 10% dans le massif du Mont-Blanc).

Variations d’altitude (en mètre) de la surface des sections transversales des langues glaciaires d’Argentière et de la Mer de Glace depuis la fin du XIXe siècle (Vincent et al. 2019).

Evolution future des glaciers

Les glaciologues anticipent la disparition de 90% des glaciers suisses et de 50 % des glaciers du versant français du Massif du Mont Blanc d’ici 2090 dans un scénario climatique plus optimiste que les tendances actuelles d’émissions de gaz à effet de serre . Le glacier de la Mer de Glace pourrait disparaître à l’horizon 2100 et celui d’Argentière dès 2080.

Perspectives pour le vivant

Pour les Hommes, le glacier est un élément important du territoire, positif en termes de tourisme ou d’approvisionnement en eau, plus menaçant parfois. Pour la faune, le retrait glaciaire offre de nouveaux espaces à coloniser, peut-être une future zone-refuge face à la pression climatique et humaine.

Sources

Partenaires

Autres enjeux qui pourraient vous intéresser...

Enjeux

Le Mont-Blanc voit rouge

Les températures, si déterminantes pour la vie en montagne, augmentent. Les conséquences varient d’une saison à l’autre.

Enjeux

Recul marqué de l’enneigement

La neige est une caractéristique propre à la montagne. Sa disparition à certaines saisons et altitudes est un changement majeur pour le vivant.

Enjeux

Des herbivores à tous les étages

La distribution des herbivores est très dépendante de l’évolution de la végétation. Comment ces espèces vont-elles s’adapter aux modifications des saisons et de la composition des milieux ?

Enjeux

Double tranchant pour les grenouilles

Espèce commune à basse comme à haute altitude, la grenouille rousse est emblématique des effets, parfois contradictoires, du changement climatique sur le vivant.

Indicateurs en lien qui pourraient vous intéresser...