A retenir

  • Les grenouilles rousses bénéficient d’un déneigement précoce qui leur permet de pondre plus tôt. Les têtards ont un temps plus long pour achever leur cycle de développement, surtout en altitude.
  • A l’inverse, les sécheresses estivales qui s’assèchent parfois les mares d’altitude affectent la survie des têtards.
  • Les effets du changement climatique est donc ambigu pour la grenouille rousse, véritable espèce indicatrice des changements globaux en cours.
Voir l'indicateur ➞

Problématique

Le cycle de développement de la grenouille rousse (Rana temporaria) est adapté aux conditions particulières de la montagne. Il est étroitement lié à la date de déneigement des mares donc plus tardif en altitude, mais aussi beaucoup plus rapide qu’à basse altitude Ce qui permet à la grenouille rousse d’être présente jusqu’à 2800m d’altitude !

Pertinence : un changement climatique à double tranchant

Outre la date de déneigement, plusieurs paramètres climatiques en évolution affectent la phénologie - le cycle saisonnier-, de la grenouille rousse. Les températures, la quantité de neige, le gel printanier et les sécheresses estivales, dictent ainsi, parfois de manière contradictoire, la capacité des têtards à mener à terme leur développement.

Evolution : les observations faites au Mont-Blanc

Dans les mares suivies au Mont-Blanc entre 2009 et 2019, les grenouilles avancent leur ponte de manière très marquée, surtout en altitude, lors des années peu enneigées. En revanche, l’effet cumulé d’un faible enneigement et d’un été chaud et sec, comme en 2017, mène à une plus faible survie chez les têtards. Ces années extrêmes sont de bons indicateurs de l’évolution future.

Perspectives : une espèce à protéger ?

La grenouille rousse n’est pas jugée menacée à l’échelle de la France, mais elle est pourtant potentiellement vulnérable en montagne à cause de l’impact du changement climatique sur les zones humides. Espèce indicatrice des changements globaux, la grenouille rousse pourrait devenir une espèce à protéger.

Sources

Partenaires

Autres enjeux qui pourraient vous intéresser...

Enjeux

Le Mont-Blanc voit rouge

Les températures, si déterminantes pour la vie en montagne, augmentent. Les conséquences varient d’une saison à l’autre.

Enjeux

Des herbivores à tous les étages

La distribution des herbivores est très dépendante de l’évolution de la végétation. Comment ces espèces vont-elles s’adapter aux modifications des saisons et de la composition des milieux ?

Enjeux

Recul marqué de l’enneigement

La neige est une caractéristique propre à la montagne. Sa disparition à certaines saisons et altitudes est un changement majeur pour le vivant.

Enjeux

Chacun son rythme mais tous décalés

Les saisons s’allongent pour les arbres, à un rythme accéléré en altitude

Indicateurs en lien qui pourraient vous intéresser...